Accueil du site > 01. Le réseau > 06. Politique scientifique du RAMAU 2011-2014

06. Politique scientifique du RAMAU 2011-2014

Les pratiques de conception architecturale et urbaine : évolutions et perspectives face aux enjeux du développement durable

Le réseau Ramau poursuit la mobilisation des milieux de recherche et le dialogue avec les spécialistes des milieux professionnels sur des sujets emblématiques des évolutions en cours dans l’organisation des projets et des métiers de la conception architecturale et urbaine. Ces dernières années, les travaux du réseau ont porté sur les restructurations des projets et des relations professionnelles liées aux modifications de la commande et à la montée de la logique de service dans le processus de fourniture des bâtiments et des équipements, notamment au travers de l’essor des partenariats public-privé.

Le réseau a continué les questions ouvertes, lors de précédents séminaires, sur l’évolution des activités professionnelles et des processus de projet liée au développement durable.

Texte du programme

Les programmes publics de recherche ont fait une large place à la question d’un urbanisme et d’une architecture durables et, fréquemment, les travaux menés ont introduit, de manière plus ou moins frontale, une réflexion sur les systèmes d’acteurs et les groupes professionnels dans leurs rapports avec cette nouvelle exigence. Pour autant, il continue à manquer une vision de synthèse sur la manière dont les savoirs et les pratiques du projet architectural et urbain se sont adaptés pour intégrer cette nouvelle demande et la démarche qu’elle engendre ou, en retour, sur la façon dont ils ont contribué à la modeler.

Du point de vue des pratiques professionnelles dans le champ de conception, de la maîtrise d’oeuvre et des services qui viennent en appui à la maîtrise d’ouvrage, il est intéressant de mieux connaître le profil des acteurs qui se sont progressivement impliqués, la vision de la durabilité qu’ils ont promue, la manière dont ils ont acquis les savoirs et savoir-faire spécialisés requis. De même concernant le type de commande qui les mobilise et les formes de négociation dans lesquelles cette position nouvelle les a introduits. Comment le travail de conception est-il effectivement modifié par ces nouvelles priorités du projet et, d’ailleurs, quelle rupture y a-t-il par rapport aux pratiques traditionnelles voire vernaculaires ?

Les compétences professionnelles en voie de constitution semblent s’enraciner sur chacun des trois pôles canoniques du développement durable : le social, l’économique et le technique. Dans le premier registre, on voit des compétences se forger en faveur de l’écoute, de la négociation ou de l’animation de collectifs hybrides intervenant sur la décision urbaine ou architecturale. Dans le deuxième registre se développe une ingénierie de gestion du risque mettant en avant la question du coût global d’exploitation et des services de maintenance et de gestion des espaces bâtis et urbains. Mais c’est dans le registre technique que le développement durable a, en France, le plus clairement re-travaillé les compétences de conception et de réalisation. Où ces savoirs et savoir-faire nouveaux prennent-ils leur source, par quels canaux, selon quels discours, avec quelles images circulent-ils à l’échelle internationale comme à l’échelle nationale ? Comment se diffusent-ils aux différentes échelles des projets que ce soit de bâtiments, de quartiers ou bien de territoires ? Tel est le questionnement ambitieux, mais étroitement articulé aux thèmes fondateurs du réseau Ramau et aux compétences qu’il rassemble, auquel le réseau consacrera ses activités de recherche, d’échange et de publication dans la période à venir.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]