Accueil du site > 04. Documentation > La rénovation urbaine aux États-Unis : une politique néolibérale (...)

Kirszbaum (T.)

La rénovation urbaine aux États-Unis : une politique néolibérale ?

Métropolitiques, 26 mars 2018.

"En autorisant les démolitions et les expulsions dans des quartiers populaires bien situés, la rénovation urbaine est parfois décrite comme une politique néolibérale, favorable aux investisseurs fonciers et immobiliers. Fondée sur le traumatisme des politiques urbaines de l’après-guerre, cette lecture s’avère pourtant insuffisante pour comprendre la rénovation urbaine contemporaine aux États-Unis."

"La politique d’urban renewal menée aux États-Unis dans les années 1950 et 1960 avait symbolisé la collusion des élites urbaines et économiques locales au sein de « coalitions de croissance » (growth coalitions) engagées dans des opérations de contrôle et de rentabilisation de l’espace (Logan et Molotch 1987). Les municipalités avaient fait un usage immodéré de leur pouvoir d’expropriation (eminent domain), conduisant à l’expulsion d’un million de personnes, majoritairement afro-américaines, souvent relogées dans des ensembles de logements sociaux (appelés « projects ») confinés dans les quartiers les plus ségrégués des villes. Les terrains ainsi « libérés » étaient bradés à des investisseurs privés ou à des institutions publiques (universités, hôpitaux, etc.) en quête de foncier disponible dans ou à proximité des centres d’affaires.

Avec le lancement du programme fédéral HOPE VI (Housing Opportunities for People Everywhere), un nouveau cycle de rénovation urbaine s’est ouvert au début des années 1990 pour s’achever à la fin des années 2000. Il ne s’agissait plus d’éliminer l’habitat ancien dégradé (blight), défini de façon extensive dans la politique d’urban renewal, mais d’engager une mutation fondamentale du public housing, l’un des programmes de logements aidés placé sous la responsabilité du département du Logement et du Développement urbain des États-Unis (US Department of Housing and Urban Development, ou HUD) et géré localement par des public housing authorities."

Cet article traite de la politique de l’État fédéral étasunien en matière de logement social et de rénovation urbaine et des objectifs et conséquences de cette politique.

PLAN DE L’ARTICLE

« En finir avec le logement social tel qu’on le connaît »

« Choice Neighborhoods » sous Obama : un compromis entre deux coalitions informelles

Voir en ligne : l’article complet sur le site de la revue en ligne

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]