Accueil du site > 06. Agenda > 11/12/2013 - Soutenance de thèse - Fabrication de la ville et participation (...)

11/12/2013 - Soutenance de thèse - Fabrication de la ville et participation publique : l’émergence d’une culture métropolitaine

mercredi 11 décembre 2013

Soutenance de thèse le 11 décembre 2013 à 14h00, Amphi 3

à l’école nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux,

Aurélie Couture, architecte

Fabrication de la ville et participation publique : l’émergence d’une culture métropolitaine
Le cas de la Communauté urbaine de Bordeaux

École Doctorale Sociétés, Politique, Santé Publique, Mention : sociologie

Membres du Jury
M. Loïc BLONDIAUX, Professeur des Universités au département de science politique à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, rapporteur
M. Jean-Yves TOUSSAINT, Professeur des Universités en aménagement de l’espace et urbanisme à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon, rapporteur
Mme Laure CURVALE, Vice-présidente de la Communauté urbaine de Bordeaux déléguée au plan climat et à la concertation
Mme Sandrine RUI, Maître de Conférence en sociologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2
M. Guy TAPIE, Professeur en sociologie et Directeur du laboratoire PAVE à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux, directeur de thèse

Résumé
A partir des années 2000, la participation publique fait en France l’objet d’une attention grandissante, tant dans les sphères sociale et politique que dans le monde de la recherche. La fabrication de la ville en est le terreau privilégié, support de revendications et d’initiatives citoyennes d’un côté, de procédures et d’expériences institutionnelles de l’autre.

Vectrice de régulation sociale, de développement durable et de vitalité de la démocratie, l’implication du public aux projets et décisions gagne en ampleur dans un contexte marqué par la complexification du fait urbain et de ses modalités de gouvernance. Promue par les intercommunalités, elle répondrait à un double enjeu de légitimation politique et de modernisation des modes de faire dans une visée métropolitaine. Le cas de la Communauté urbaine de Bordeaux illustre particulièrement bien cela.

Par le déploiement d’exercices participatifs novateurs touchant à des politiques et à des stratégies d’agglomération, elle chercherait à s’affirmer comme chef de file de la gouvernance métropolitaine autant qu’à impliquer directement les habitants et usagers du territoire dans le cadre d’une « citadinité » renouvelée. Cette ambition se traduit dans les orientations politiques récentes, qui transforment le positionnement stratégique, l’organisation et les pratiques de la Communauté urbaine de Bordeaux. S’ensuit une montée compétence des acteurs – techniciens, membres du Conseil de développement durable, élus – témoin de la professionnalisation de la participation. Ce double mouvement, institutionnel et professionnel, laisse présager d’une évolution profonde et durable de l’action communautaire dans une logique plus transversale et collaborative.

Cette analyse est le fruit d’une recherche menée au sein de l’institution par le biais d’un dispositif CIFRE. Elle repose sur une méthode d’observation participante, couplée à des entretiens thématiques et à l’examen d’un corpus de processus participatifs récents.

Mots clés : participation publique, métropolisation, cadre de vie, aménagement de l’espace, gouvernance, intercommunalité, processus, dispositifs participatifs, professionnalisation, citadinité

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]