Accueil du site > 06. Agenda > 05/06/14 - Les lieux de l’invention : l’expérimentation dans l’enseignement

05/06/14 - Les lieux de l’invention : l’expérimentation dans l’enseignement

jeudi 5 juin 2014

Séminaire « Enseigner l’invention et la création dans les arts et les techniques » mai 2014 - décembre 2014

Institut National d’Histoire de l’Art - Université Paris I, 2 rue Vivienne, 75002 Paris
Jeudi 5 juin, 9h30-13h salle AVD

Présidence : Guy Lambert
- Stéphane Lembré (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation Lille-Nord de France) L’expérimentation dans l’enseignement technique français au début du XXe siècle : le cas des écoles nationales professionnelles

En France, l’ensemble des promoteurs de l’enseignement technique, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, s’accordent sur la nécessité de concilier les enseignements théorique et pratique. En réaction à la critique incessante de l’éloignement de la formation par rapport à la pratique professionnelle, il s’agit de préparer aussi concrètement que possible au travail : les déclarations abondent quant à l’enjeu de former des exécutants. De l’argument institutionnel aux dispositifs pédagogiques, la distance peut toutefois être grande. Le cas de l’École nationale professionnelle d’Armentières et de son laboratoire au début du XXe siècle permet de mesurer précisément cet écart, que ses responsables tentèrent de réduire en mobilisant les applications de la science au service de l’industrie. L’objectif de cette intervention sera de proposer une approche de la place de l’expérimentation dans le développement de l’enseignement technique en France à partir du cas d’écoles conçues initialement comme les premiers fleurons de cet enseignement, et en réfléchissant aux sources susceptibles de permettre cette approche.

- Christiane Weber (Leopold-Franzens-Universität Innsbruck) L’enseignement dans les laboratoires des écoles polytechniques/universités techniques allemandes (Technische Hochschulen) au XIXe et XXe siècle à travers l’exemple de l’Institut pour l’essai des matériaux à Stuttgart (Materialprüfungsanstalt Stuttgart)

Contrairement au système de formation français, les architectes et ingénieurs allemands du XIXe siècle sont formés dans les universités techniques, telles qu’on désigne les écoles polytechniques à partir de 1900. Ces institutions se sont développées – crées d’après l’exemple français des Écoles Polytechniques – au cours du XIXe siècle en lieux de formation scientifiques concourant les universités traditionnelles des sciences humaines. Dans ce contexte, les universités techniques furent équipées de laboratoires d‘ingénierie au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Les étudiants de génie mécanique et de génie civil y suivirent des cours de tests et d’essais techniques des matériaux.

Répondant : Konstantinos Chatzis (LATTS, Ecole nationale des ponts et chaussées)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]