Accueil du site > 06. Agenda > 09/06/15 - Une fabrique citoyenne des gares ? Contestation, rébellion, (...)

09/06/15 - Une fabrique citoyenne des gares ? Contestation, rébellion, retournements de valeurs

mardi 9 juin 2015

Le séminaire doctoral de la Chaire Gares, porté par le LVMT et le LATTS explore depuis deux ans la place des gares et des lieux d’échanges dans les thématiques de recherche urbaine. Il aura lieu le mardi 9 juin 2015 à l’École des Ponts, Salle M 001 de 9 h (accueil Café) à 12 h 30 (RER A Gare Noisy Champs).

"Dans le contexte fortement évolutif du système ferroviaire européen, avec l’ouverture à la concurrence, la multiplication de projets de rénovation de grandes gares métropolitaines ... et la prédiction d’une forte augmentation du nombre de voyageurs, les gares sont appelées à connaître des transformations fonctionnelles mais aussi symboliques. Elles cristallisent par ailleurs des attentes sociales et urbaines en termes d’échanges et de mobilités, d’intensification urbaine et de services. Elles sont enfin au cœur des discours et débats sur la densification et la compacité, le développement durable, le statut de l’espace public.

Notre séminaire interroge cet objets selon des points de vue nouveaux : la place de l’individu dans l’expérience métropolitaine (avec les thèmes du cosmopolitisme, du rapport à l’altérité, des chocs sensitifs) ; l’importance de l’imaginaire ; les processus de décision en matière d’aménagement de gares, qui cristallisent des questions métropolitaines : télescopage des échelles, des temporalités, des jeux d’acteurs, rapports complexes des techniques à l’urbain, tensions entre obsolescence et durabilité, etc….

Ce séminaire s’inscrit dans un champ de recherche très dynamique à l’international, l’approche comparative permet ainsi de mettre en lumière des formes de globalisation de l’objet, soulignant des enjeux et problématiques communs. A l’Ecole des Ponts et Chaussées, deux laboratoires, le LVMT et le LATTS portent ce séminaire commun et vous invitent à une nouvelle session intitulée : Une fabrique citoyenne des gares ? Contestations, rébellions, retournements de valeurs.

La séance aura pour objectif de savoir dans quelle mesure on assiste à une remise en cause et à un ressaisissement par le monde local des projets de gare, dans quelle mesure les conflits associés à certains de ces projets font apparaître des détournements voire des retournements de valeurs qui modifient la place de la gare et redéfinissent sa « valeur assurantielle » dans la conduite des projets métropolitains.

Deux intervenants présenteront un texte suivi de débats :

  • Anaïs Volin (Université Lyon 2) questionne la fabrique des gares en entrant directement au cœur d’un conflit urbain très vif (Stuttgart), et en analyse le sens et la portée d’une rébellion inattendue.
  • Aurélie Delage (Université Via Domitia) étudie les conditions risquées et ambiguës du « retournement » économique et symbolique des quartiers de gare dans le contexte des territoires en restructuration industrielle et urbaine, et fait apparaître les contradictions en termes d’intérêts et de valeurs."

Inscription par mail, en déclinant nom prénom rattachement avant le 31 mai 2015, à lachairegare@gmail.com.

PDF - 954.6 ko
Le programme de la journée

Voir en ligne : Sur le site de la Chaire "gare"

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]