Accueil du site > 06. Agenda > 03/02/17 - Appel à projets de recherche - Modélisation et évaluation au (...)

03/02/17 - Appel à projets de recherche - Modélisation et évaluation au service des acteurs des territoires et des villes de demain

vendredi 3 février 2017

L’appel à projets de recherche (APR) MODEVAL-URBA « Modélisation et évaluation au service des acteurs des territoires et des villes de demain » est lancé par le Service organisations urbaines de l’ADEME et s’inscrit plus largement dans la Stratégie nationale de recherche (SNR) « France Europe 2020 ».

"La France s’engage, avec la Loi pour la Transition Energétique Pour la Croissance Verte et, plus largement, dans le cadre de l’accord de Paris à la COP21, à lutter résolument contre le réchauffement climatique, dans une perspective de Transition Energétique et Ecologique (TEE).

Parallèlement, le projet de loi pour une République numérique oriente la société vers une transition numérique. L’ADEME participe à cette dynamique pour intégrer les potentialités du numérique dans la mise en œuvre de la TEE."

Cet APR porte sur l’évaluation, la modélisation et la prospective urbaine et se décompose en quatre axes thématiques :

  • Axe 1 : Penser la transition énergétique au prisme des articulations scalaires des territoires
  • Axe 2 : Optimiser la coopération territoriale via le métabolisme territorial et urbain
  • Axe 3 : Concevoir des formes urbaines répondant aux attentes sociétales et propices à un confort d’usage
  • Axe 4 : Evaluer les impacts des formes urbaines sur la ressource foncière et optimiser les services rendus par le sol

Les propositions de recherche pourront se positionner sur l’un ou l’autre de ces sous-axes ou bien être transversales à plusieurs sous-axes si le positionnement scientifique le justifie.

Quatre principes sont retenus pour les travaux de recherche attendus dans le cadre de cet APR et constituent des critères d’évaluation :

  • Des recherches radicalement pluridisciplinaires (selon la terminologie consacrée issue des travaux du PIRVE ). A cette fin, des équipes associant sciences de l’Ingénieur et Sciences Humaines et Sociales seront à rechercher. Il est également demandé une forte association des décideurs et des habitants des territoires et des usagers en général tout au long du projet et de préciser les moyens et les méthodes dédiés afin de favoriser une démarche innovante et collaborative.
  • Des recherches qui répondent clairement à l’expression d’une demande des acteurs territoriaux et des opérateurs de l’urbanisme, au travers d’une analyse éclairée de leurs besoins sur les thématiques ici traitées et qui devra être le socle initial des travaux proposés et ayant une forte composante territoriale afin de fournir la preuve de leur caractère opérationnel. A cette fin, les consortia pourront intégrer, en plus des acteurs de la recherche (laboratoires, instituts de recherche…), des acteurs privés (bureaux d’études, architectes urbanistes, entrepreneurs, opérateurs de services, etc.) et des acteurs territoriaux (collectivité territoriale, acteur public ou opérateur : SEM, EPF, EPA, Agence d’Urbanisme, CAUE, DDT, DDTM, etc.), dans un objectif de généralisation ultérieure.
  • Des recherches dont les actions de valorisation et de diffusion auprès des acteurs et opérateurs de l’urbanisme sont clairement définies. A cette fin, dans un souci d’opérationnalité, un plan de valorisation scientifique et opérationnelle des projets de recherche, aux différentes étapes du projet, devra être détaillé dans le dossier de candidature. Le dossier devra aussi indiquer en quoi les résultats peuvent être pérennes et généralisables. Au moins une partie des livrables, dont ceux finaux, devront être publics.
  • Dans le cadre de leur état de l’art, les propositions veilleront à présenter leur positionnement par rapport aux différents travaux déjà réalisés, voire en cours, sur leur champ de recherche.

De manière complémentaire, seront bienvenus des projets proposant des méthodes innovantes dans leurs modes de gouvernance et d’ouverture du projet. Les méthodes proposées viseront à remédier à la difficulté de mobilisation des acteurs en proposant tout au long de la vie du projet des espaces et temps dédiés (services collaboratifs, plateformes numériques, ateliers et focus groups, formations etc.). Des positionnements ouverts et intégrateurs à de nouvelles communautés d’acteurs, peu sollicités usuellement dans la recherche, sont aussi les bienvenus. Quelles méthodes mettre en place pour faire émerger l’intelligence collective comme cela existe par exemple en Allemagne au travers des sciences citoyennes .

Cet APR vise à faire émerger des projets de recherche scientifiques appliqués à des territoires ; mais dont les résultats devront être généralisables et/ou transposables à d’autres situations.

Pour cela, pourront être proposés des projets dont la manière de faire émerger la problématique, mais aussi et surtout d’y répondre, soit inédite ou novatrice que ce soit par le type d’acteurs participant au projet, à leur mode de faire et aux outils de récolte de données et d’analyse utilisés.

PDF - 635.3 ko
L’appel à projets

Voir en ligne : Ouvrir un dossier de candidature sur le site de l’ADEME

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]