Accueil du site > 06. Agenda > 16/02/18 - Appel à communications - Légitimités d’en haut, Légitimités d’en bas (...)

16/02/18 - Appel à communications - Légitimités d’en haut, Légitimités d’en bas : Postures d’acteurs

vendredi 16 février 2018

Appel à communications dans le cadre du colloque Légitimités d’en haut, Légitimités d’en bas : Postures d’acteurs, Axe « Recompositions socio-spatiales dans la globalisation » organisé par l’UMR LADYSS à l’Université de Paris Nanterre le lundi 25 et le mardi 26 juin 2018.

OBJET

"Ce colloque porte l’accent sur la question de la légitimité des acteurs dans le territoire, en la croisant avec le niveau spatial et le niveau de pouvoir auquel ils opèrent. En effet, la légitimité des uns n’est pas la légitimité des autres : question de point de vue et de posture."

Il s’agit donc de préciser ce qu’est le concept (ou la notion) de légitimité et de s’interroger sur sa valeur heuristique pour une compréhension élargie des sociétés contemporaines.

L’hypothèse de ce colloque est "qu’à travers cette confrontation de légitimités se construit aujourd’hui la compréhension des multiples formes d’organisation territoriales et sociales en formation ou en reconfiguration dans le contexte de la globalisation : entre adaptation, participation, ajustement et collaboration ou, au contraire, frottements, remises en cause, voire conflictualités où chacun tente d’apporter la justification du bien-fondé de son droit et de son pouvoir à élaborer de l’action individuelle ou collective, dans les Nords comme dans les Suds."

Les quatre demies journées alterneront présentations et tables rondes autour de quatre axes de réflexion :

1) Normes, politiques et action publiques

On posera ici la question de la légitimité des politiques et de l’action publiques et des normes qui les sous-tendent dans la gouvernance des territoires.

2) Acteurs et experts dans les territoires

On interrogera ici es places, rôles et statuts des différents acteurs « agissants » dans les territoires et les moyens dont ils se dotent pour construire et affirmer leur légitimité propre, individuelle comme collective : l’Etat, les experts, les chercheurs, l’entreprise.

3) Bien commun / Utilité collective : le retour du local ?

On approfondira ici la relation entre l’appropriation de la notion de bien commun par des acteurs publics ou privés (associatifs, collectifs militants, syndicats de gestion) dans sa résurgence au niveau local en confrontation avec la réalité de son utilité collective pour la mise en œuvre de pratiques de partage et de solidarité résolvant en particulier les inégalités sociales et l’accès aux ressources.

4) Innovations : ressorts et enjeux

On examinera ici les rapports de ce que l’on nomme « innovation » avec ce qui peut être considéré, à un moment donné, comme « marginal » ou « alternatif ».

INFORMATIONS PRATIQUES

Date limite de soumission : 16 février 2018

Présentation sous forme de résumé court (1 500 - 2 000 signes, bibliographie comprise), ainsi que 5 à 6 mots-clefs et l’axe choisi.

Adresses d’envoi :

Aline Brochot : aline.brochot@univ-paris1.fr

Eric Canobbio : ecanobbio@univ-paris8.fr

Andrée Kartchevsky : a.kartchevsky@free.fr

Voir en ligne : l’appel à communications sur le site du Ladyss

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]