Accueil du site > 04. Documentation > La recherche sur les acteurs de la fabrication de la ville : coulisses et (...)

Biau (V.)

La recherche sur les acteurs de la fabrication de la ville : coulisses et dévoilements

Territoire en mouvement : numéro « Du visible et de l’invisible dans la fabrique de la ville et les études urbaines », mis en ligne le 4 avril 2019.

"Au sein de la recherche urbaine, l’analyse des acteurs et processus de fabrication de la ville a une présence et une visibilité intermittentes. Après la vague de travaux d’inspiration marxiste sur la production de la ville capitaliste, circonscrite à la décennie 1970, puis la rencontre au cours des années 1990 des politiques incitatives du Plan Urbanisme Construction et Architecture et d’une recherche architecturale et urbaine en plein essor, notamment autour des questions posées par l’inflexion néo-libérale des projets architecturaux et urbains, on a pu pronostiquer la disparition de ce volet de questionnement. L’article rassemble les indices d’une récente réouverture du champ scientifique de la fabrication de la ville, largement selon les modalités de la recherche partenariale, sous le double aspect d’une commande instrumentale, - sur les questions énergétiques et environnementales, par exemple -, et d’une commande procédurale, sur les démarches participatives, notamment."

"Dans le domaine des études urbaines, le déséquilibre est grand, en termes de quantité et de visibilité, entre les travaux qui portent sur les sociétés urbaines, leurs modes de vie, leurs pratiques, leur répartition dans l’espace ou encore leurs revendications, d’une part, et ceux qui portent sur les processus et les acteurs de la fabrication, la modification, la gestion du cadre matériel de ces pratiques, d’autre part. C’est le cas en France, et l’on pourrait attribuer cet état de fait à l’émergence assez tardive, dans les années 1970, de l’activité de recherche dans les Ecoles d’architecture ou peut-être à la mainmise des grands corps techniques de l’Etat sur la question de l’urbanisme et de l’aménagement. Mais, sous bénéfice d’inventaire, il semble que cette disparité soit observable aussi dans de nombreux pays étrangers. De la même façon, le citadin est ordinairement assez peu informé des logiques à l’œuvre dans la fabrication des espaces de son quotidien, soit qu’il en trouve l’approche complexe et dissuasive, soit qu’il en ait été tenu à distance pour toutes sortes de raisons.

Ainsi donc, la production, la conception, la fabrication des espaces urbains - on reviendra sur les déplacements d’objet que reflètent ces nuances terminologiques -, se font-elles dans un certain registre d’invisibilité, « en coulisses », malgré l’impact déterminant qu’elles ont sur la vie urbaine. [...]"

PLAN DE L’ARTICLE

  • Scènes et coulisses dans la recherche urbaine
    • Flux et reflux de la recherche incitative par rapport à la production de la ville comme objet scientifique
    • Objets et enjeux des mondes académiques de la recherche sur la fabrication de la ville
    • Les acteurs de la fabrication de la ville comme objets de la recherche architecturale
  • Un champ de recherche qui trouve un écho chez les professionnels et décideurs réflexifs
    • Chez les professionnels, un « moment réfléchissant » ?
    • Recherche partenariale et dispositifs hybrides

Voir l’article en ligne sur le site de la revue

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]