Accueil du site > 05. Recherche doctorale > L’architecte et le chantier

Sallière-Trayssac (K.)

L’architecte et le chantier

Organisation et positionnement, compétences et représentations dans le cadre de la construction durable

Thèse de doctorat en Architecture, Urbanisme et Environnement, Urbaniste (LET-LAVUE)

16 janvier

Karin Salliere-Trayssac, est doctorante en Architecture, Urbanisme et Environnement, Urbaniste et Architecte DPLG. Elle réalise sa thèse sous la direction scientifique de Véronique Biau (LET) et Lise Serra (PIMENT, La Réunion). Elle est enseignante au CNAM en ingénierie de la construction, et à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Montpellier - antenne La Réunion.

"Aujourd’hui en France, en maîtrise d’ouvrage privée, le champ d’intervention des architectes peut se limiter à la conception et au permis de construire. En revanche, en maîtrise d’ouvrage publique, la règle [1] est la mission complète, qui commence à l’esquisse jusqu’à la réception des travaux.

Nul ne nierait que l’image de l’« architecte concepteur » est acquise et même valorisée. Mais la tendance semble totalement inverse en phase de réalisation : on observe que la présence des architectes sur chantier n’est pas systématique, et même se raréfie. Il y a une prise de distance entre les architectes et les missions de maîtrise d’œuvre d’exécution. Autre constat qui est en soi révélateur : la recherche s’est peu penchée sur la question de l’architecte en phase exécution. De même, les assurances et organisations professionnelles dont les modèles-types de contrat n’ont pas été spécifiquement réétudiés, ne semblent pas avoir pris en compte l’évolution des équipes qui encadrent et dirigent les chantiers, engendrée par la raréfaction de la présence des architectes.

Parallèlement à ce constat, avec la prise de conscience environnementale, la construction conventionnelle [2] se voit remise en question, au bénéfice de la construction durable [3]. Cela change considérablement les modèles de production du cadre bâti, comme ceux de la ville et du territoire : il y a de nouveaux enjeux, et donc, de fait, de nouveaux acteurs et jeux de pouvoirs. Les répercussions sont multiples en phase exécution : chantier propre, etc.

Cette évolution des équipes de direction et de management de chantier, dans le contexte d’une nouvelle forme de production du bâti en phase avec les enjeux du développement durable, fait alors émerger plusieurs questions : • Tout d’abord, la question organisationnelle : comment aujourd’hui, dans le cadre de la construction durable, sont organisées les équipes d’encadrement et de direction de chantier auxquelles prennent part les architectes ? Qui les compose et quel est le positionnement des architectes en leur sein ? • Puis, la question des compétences des architectes : quelles sont les compétences supposées des architectes en phase chantier, et celles auxquelles ils font réellement appel ? Comment la dimension « durable » de la construction est-elle portée par les architectes ? Quelles sont les formations proposées aux architectes, initiale et continue ?

Deux enjeux majeurs dans cette recherche : Le premier enjeu, plus théorique, sera d’avoir une meilleure connaissance de la profession d’architecte et des organisations d’encadrement et de direction du chantier, et ce, dans le cadre de la construction durable : ce que cela implique en termes de nouvelle répartition des tâches, des fonctions, des responsabilités ; et les répercussions du point de vue institutionnel. Le deuxième enjeu de notre recherche, plus opérationnel et toujours dans le contexte de l’écoconstruction, sera alors la question de l’adéquation (et non –adéquation) entre des compétences utiles et nécessaires à l’exercice de la profession, et les programmes de formation, initiales et continues, destinés aux architectes. Cela nous renverra aussi, partiellement, à la formation des autres acteurs encadrant/dirigeant les chantiers bâtiment [4]."

Notes
[1] Cf. Loi MOP
[2] Amal Marroun, La construction durable – techniques et management de projet, Dicoland, 2018.
[3] Que l’on nomme aussi écoconstruction et construction bioclimatique
[4] Ingénieurs, pilotes/coordonnateurs, etc.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]