Accueil du site > 05. Recherche doctorale > Plateformes de collaboration dans la fabrique urbaine

Jung (H.-W.)

Plateformes de collaboration dans la fabrique urbaine

Thèse de doctorat en Architecture, Urbanisme et Environnement (LET/LAVUE)

6 mars

Hee-Won JUNG est doctorante au Laboratoire Espaces Travail (LET/LAVUE) sous la direction de Jodelle Zetlaoui-Léger (LET/LAVUE) et Marie-Christine Bureau (LISE/CNAM). Elle est architecte HMONP diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette et du DSA d’architecte-urbaniste de l’ENSA de la ville et des territoires à Marne-la-Vallée. Sa thèse est co-financé par la Caisse des Dépôts et le ministère de la Culture.

Résumé de la thèse :

Face à l’avènement des dispositifs appelés ou identifiés en tant que « plateformes de collaboration », ce projet de thèse s’intéresse à la notion de plateforme et à la manière dont les acteurs de la fabrique urbaine, en particulier ceux de la conception, contribuent à leur élaboration, les mobilisent et se l’approprient. Les plateformes de collaboration cristallisent une forme de réponse aux enjeux contemporains, notamment à l’impératif d’optimisation de l’exploitation des ressources et à la nécessité d’une collaboration décloisonnée et horizontale entre différentes formes d’expertises. Elles se trouvent aujourd’hui au cœur de l’articulation entre la transition numérique, environnementale et sociale, entraînant ainsi des conséquences spatiales et organisationnelles. Leur foisonnement sous diverses modalités d’utilisation témoigne de dynamiques de la société contemporaine à l’œuvre, entre le numérique et l’environnement physique d’une part, et la logique capitaliste, l’action publique et les initiatives citoyennes d’autre part. Elles suscitent également des recompositions professionnelles et des évolutions de chaînes de valeur dans le champ de la conception architecturale et urbaine. Dans ce contexte, l’enjeu scientifique consiste à confronter les enseignements tirés des recherches sur les plateformes de collaboration de la société à la situation actuelle dans la fabrique urbaine et, plus précisément, dans le champ de la conception architecturale et urbaine. La problématique vise notamment à déterminer la façon dont les processus de conception s’en trouvent modifiés et deviennent porteurs d’innovations et/ou de bouleversements dans les processus de projets et ce qu’ils produisent. En partant de deux appels à projets innovants dans la région parisienne, ’Réinventer Paris’ et ’FAIRE’, comme point d’entrée, la méthodologie envisagée tend à observer des plateformes de collaboration de la fabrique urbaine dans leur grande diversité, afin d’identifier leurs dynamiques structurantes et de mettre en exergue leurs spécificités propres à la conception architecturale et urbaine.

Mots clés : plateforme, médiateur, innovation, politique publique urbaine, bien commun, conception

Voir en ligne :
- Le résumé de la thèse sur le site thèses.fr
- La page personnelle d’Hee-Won Jung

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]