Accueil du site > 04. Documentation > La régulation de la coproduction publique et privée du projet d’urbanisme à (...)

Pauchon (A.)

La régulation de la coproduction publique et privée du projet d’urbanisme à dominante résidentielle

Thèse de doctorat de l’Université Paris-Est en Aménagement de l’espace, urbanisme, effectuée au sein de l’École doctorale Ville, Transports et Territoires, Lab’Urba sous la direction de Nadia Arab. Thèse soutenue le 17 mars 2021.

"Cette thèse porte sur la régulation de la coproduction publique et privée du projet d’urbanisme à dominante résidentielle. Elle mobilise les cadres d’analyse issus des théories de l’action collective organisée et de la régulation sociale. La coproduction du projet est entendue comme l’activité collective de transformation de l’espace dans le cadre de projets d’urbanisme, visant ici à produire principalement des logements. Les acteurs investigués sont ici les acteurs publics locaux et les promoteurs immobiliers et notamment les situations dans lesquelles ils interagissent. La régulation est abordée comme l’activité collective de définition et de mise en œuvre des règles qui permettent l’action collective, comme les projets d’urbanisme étudiés."

"À travers trois cas d’études choisis pour leurs caractéristiques contrastées – le Grand Parc à Bondoufle, les Bassins à flot à Bordeaux et le Quartier Camille Claudel à Palaiseau – la thèse montre comment les acteurs impliqués, qu’ils soient les acteurs publics locaux ou les promoteurs immobiliers, jouent avec les règles, tant celles définis a priori par la planification et par les instruments d’urbanisme mobilisés que celles élaborées dans le cadre de dispositifs ad hoc, créés localement face à des enjeux singuliers. La thèse met en évidence que la régulation porte sur trois points névralgiques de la coproduction : l’action foncière, la programmation des logements et la conception architecturale et urbaine. Les résultats portent sur les mutations de la régulation dans la coproduction publique et privée des projets : hétérogénéité entre les contextes, hybridation des ressorts de la régulation alors que le rôle des règles coercitives recule au profit de règles négociées dans l’action et émergence d’une capacité d’autorégulation de la part des promoteurs immobiliers qui interviennent dans ces projets."

PLAN DE LA THESE

  • Chapitre 1 – Acteurs, enjeux et problèmes de la coproduction publique et privée des projets d’urbanisme à dominante résidentielle
  • Chapitre 2 – Comment étudier la coproduction publique et privée des projets d’urbanisme à dominante résidentielle ?
  • Chapitre 3 – Dynamiques territoriales, action publique et projets : les contextes de la coproduction des projets d’urbanisme
  • Chapitre 4 – Organiser la coproduction publique et privée des projets d’urbanisme à dominante résidentielle
  • Chapitre 5 – La régulation de la coproduction publique et privée du projet d’urbanisme à dominante résidentielle par l’action foncière
  • Chapitre 6 – La régulation de la coproduction publique et privée des projets d’urbanisme à dominante résidentielle par la programmation immobilière résidentielle
  • Chapitre 7 – La régulation de la coproduction publique et privée des projets d’urbanisme à dominante résidentielle par la conception urbaine et architecturale

Lire l’intégralité de la thèse sur le site Tel archives ouvertes

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]