Accueil du site > 04. Documentation > L’architecte en son agence

Sous la direction de Bassières (L.)

L’architecte en son agence

Revue Livraisons d’histoire de l’architecture, n°41, 2021.

"Les présentes Livraisons rassemblent quelques études autour du thème de l’agence d’architecture, inépuisable sujet, rabâché autant qu’inédit, clarifié maintes fois autant que mystérieux. On y pressent les secrets du travail de création dans les arts plastiques : à l’agence correspond l’atelier du peintre et du sculpteur où l’on travaille en équipe alors que l’écriture littéraire et la composition musicale sont presque toujours le fruit d’un travail solitaire. L’agence participe au projet par le fourmillement d’idées qu’elle suscite, contribue à sa mise au net, le fait entrer dans sa phase opérative. Mais c’est aussi un lieu de formation où le débutant apprend le concret du métier au contact du patron, à la fois son employeur et son maître, mais aussi, par une forme d’enseignement mutuel, des autres employés de l’agence. C’est encore un être collectif, une sorte de personne morale qui se caractérise par un état d’esprit fait à la fois de convivialité et d’aspirations esthétiques collectives."

SOMMAIRE

  • Introduction
    • Jean-Michel Leniaud, « Noir sur blanc »
  • Etude
    • Philippe Bernardi, « Quelques éléments de réflexion sur l’élaboration collective des projets architecturaux médiévaux »
    • Linnéa Rollenhagen-Tilly, « Nicodeme Tessin l’Aîné et Jean de la Vallée, les premiers architectes en Suède et leurs agences »
    • Yvon Plouzennec, « La formation à la pratique architecturale en agence au XVIIIe siècle : chronique d’un non-dit ? »
    • Laurence Chevallier, « L’apprentissage de l’architecture en « agence » : la formation de Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) à Bordeaux, 1768-1780 »
    • Anne Richard-Bazire, « L’Agence des travaux de l’Opéra de Charles Garnier »
    • Olivier Prisset, « Les grandes fortunes du cabinet Dauvergne (1850-1919), des conditions du monopole aux limites d’un modèle économique »
    • Caroline Bauer, « Les André, une stratégie professionnelle dynastique »
    • Gilles Maury, « Les demeures manifestes des architectes de la métropole lilloise 1866-1935 »
  • Varia
    • Antonio Brucculeri, « Vers une politique organique des « Beaux-arts » : Louis Hautecœur et la leçon de Paul Léon »
  • Bulletin bibliographique
    • Baptiste Roelly, « Krzysztof Pomian, Le musée, une histoire mondiale »

Voir le numéro sur le site Open Edition

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]