Accueil du site > 06. Agenda > 24/09/14 - Aldo Rossi, trajectoire d’un architecte enseignant dans l’Italie (...)

24/09/14 - Aldo Rossi, trajectoire d’un architecte enseignant dans l’Italie des années 1960. Pour une approche dialectique et épistémologique de la Fabrique du projet

mercredi 24 septembre 2014

Soutenance de thèse de doctorat de Tristan Chatot, le 24 septembre 2014

Université de Strasbourg - ENSA de Strasbourg (laboratoire AMUP - EA7309)

Cristiana MAZZONI, directrice de la thèse, professeur à l’ENSA de Strasbourg
Maxime SCHEINFEIGEL, rapporteur, professeur d’esthétique et d’histoire du cinéma, Université Paul Valéry, Montpellier III
Yannis TSIOMIS, rapporteur, docteur d’État ès Lettres, professeur ENSA Paris la Villette, directeur d’études EHESS, Paris
Bruno REICHLIN, professeur à l’Institut d’Architecture de l’Université de Genève et à l’Accademia di Architettura à Mendrisio

"La publication en 1966, de son livre l’Architecture de la ville, permet à Aldo Rossi de proposer une méthode scientifique à l’enseignement de cette nouvelle discipline en la rendant autonome. Cette initiative pédagogique voit le jour dans un contexte politique et universitaire en crise qui ne parvient pas à faire face à ces « vieux démons » (fascisme – crise institutionnelle et économique – corruption – autonomie disciplinaire). Dans la continuité des recherches menées par Ernesto Nathan Rogers, Ludovico Quaroni, Giuseppe Samonà et Carlo Aymonino sur l’épistémologie de la discipline architecturale et sur son ouverture réflexive à d’autres champs disciplinaires, Rossi, débute son parcours en collaborant à la revue Casabella Continuità. Cet exercice de la critique architecturale lui permet de corroborer ses hypothèses sur la formation de l’architecture de la ville et lui ouvre les portes de l’enseignement. Jusqu’à la fin des années 1970, Rossi tente d’organiser note après note, dans ses Quaderni Azzuri, un essai de théorie de la Fabrique du projet. Cet essai qu’il nomme la Città analoga, en référence aux deux tableaux exposés dans les Biennales de 1973 et 1976, questionne la pensée analogique en la confrontant aux études typologiques. Reprenant les réflexions sur l’urbanisme de Marcel Poëte, Pierre Lavedan et Lewis Munford, et explorant de nouvelles disciplines telles que la sémiotique, la linguistique, la phénoménologie et la sociologie, Rossi cherche à esquisser une méthode didactique fonctionnant par étapes. Face à la difficulté de rationnaliser « l’élément subjectif », cette tentative de théorisation de l’architecture au travers de ses processus analogiques et typologiques, amena Rossi, au début des années 1980, à prolonger son essai de théorisation de la Fabrique du projet, au travers de ses propres oeuvres."

Voir en ligne : Laboratoire AMUP

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]