Accueil du site > 06. Agenda > 04/12/15 - Appel à communications - Faire œuvre d’architecte : signature, (...)

04/12/15 - Appel à communications - Faire œuvre d’architecte : signature, auctorialité, statut

vendredi 4 décembre 2015

Appel à communication pour la journée doctorale d’histoire de l’architecture « Faire œuvre d’architecte : signature, auctorialité, statut » qui aura lieu le 5 février 2016, de 10h à 19h Lyon, à l’université Lumière Lyon 2/LARHRA UMR 5190.

"L’histoire de l’art s’est définie, depuis le Vite de Giorgio Vasari notamment, comme une série de monographies d’artiste. En liant intimement le créateur et son œuvre, qu’il s’agisse de peinture ou d’architecture, le peintre florentin a instauré une mythographie du génie qui fait encore sentir ses effets sur l’exercice de la monographie, souvent entaché de suspicion. Si l’histoire de l’architecture n’échappe pas à cet héritage, elle peut aussi se prévaloir de sa filiation avec la tradition du traité. Les propos à caractère historique que ce genre d’écrits renferme sont subsumés au discours théorique. Parce que plus objectifs ou plus raisonnés, ils sont moins sensibles aux dangers de la monographie."

La journée d’étude doctorale propose d’examiner les moyens par lesquels les architectes font œuvre devant l’histoire. Signer des projets, des textes et des édifices est une des modalités majeures de la figure auctoriale. En quoi est-elle ou non comparable à la signature du peintre ou de l’écrivain ? L’historien de l’architecture peut-il bénéficier des approches disciplinaires qui les concernent ? D’une façon plus générale, toutes les formes de revendication en paternité pourront faire l’objet d’une étude : pseudonymes, portraits, textes, diffusion médiatique, sources audio-visuelles, etc. L’objectif de cette journée est d’enrichir la réflexion sur le statut que l’historien de l’architecture doit accorder à la personnalité de l’architecte et aux modes d’expression que celui-ci met en œuvre pour se représenter. La question des prérogatives du statut d’architecte peut aussi être abordée à partir d’études de cas. La structure choisie par un architecte peut également être révélatrice de sa conception de l’identité professionnelle : agence, atelier, bureau... Les modes de collaborations avec les autres professions de l’architecture constituent un des nombreuses autres voies possibles pour aborder la question.

Les propositions de communication (abstract et curriculum vitae) sont à envoyer à :

  • Laurent Baridon (Université Lumière Lyon 2) laurent.baridon@univ-lyon2.fr
  • Anne-Marie Châtelet (École Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg) chatelet.schmid@wanadoo.fr
  • Hélène Jannière (Université Rennes 2) helene.janniere@univ-rennes2.fr
  • Jean-Baptiste Minnaert (Université François-Rabelais, Tours) jean-baptiste.minnaert@univ-tours.fr

Voir en ligne : l’appel à communications

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Edition et créa par Teddy Payet pour les RAMAU sous SPIP 2.1.27 [22103]